Nouvelle année

Je voulais écrire cet article hier soir, mais j’avais quelque chose de plus important à faire. Je l’aurais posté à 21h50, sans une minute de plus. J’aurais parlé de cet instant, de cette minute spéciale. Cette minute qui faisait débuter une nouvelle année, l’année sans toi.

bubble-1837311_1280

A cet instant bien précis, tu t’envolais. Au même moment, j’étais assise sur mon canapé sans regarder d’écran, blottie contre mon homme, le regard intérieur tourné vers toi. Au même instant d’autres étaient au restaurant, payant l’addition. Certains faisaient l’amour pendant que certains autres fumaient à leur balcon en observant les passants passés. Quelques uns buvaient des bières entre amis en parlant politique et religion. Certains mangeaient des chips devant un film médiocre pendant que d’autres continuaient de bosser sans regarder l’heure. Des parents étaient sans doute en train d’endormir leurs petits pendant que certains autres profitaient d’une soirée à deux grâce à des nounous qui gardaient leurs rejetons.
D’autres dormaient déjà et pendant cet instant très précis peut être que quelqu’un sur cette Terre était en train de vivre la même chose que toi.

Que faisiez vous le 16 septembre 2016 à 21h50? Mon père mourrait et le reste de la planète continuait son flot banal et insensé.

Publicités

Pas de cartable cette fois-ci

Les années précédentes je voyais passer des articles d’autres mamans qui annonçaient la non rentrée de leur(s) enfant(s) et je me disais « un jour j’écrirais la même chose ». Je ne savais pas vraiment si la vie nous y mènerait, finalement c’est nous qui avons décidé que la vie devait nous y mener qu’elle le veuille ou non.

C’est étrange ce décalage. L’effervescence de la rentrée, les enfants et les parents qui attendent et redoutent cette date et nous qui continuons notre quotidien sans une vague. J’avoue que je savoure ce délice. Je suis absolument heu-reuse de ce décalage. Et je te dis pas mon fils.

« J’irai plus jamais à l’école maman, l’école c’est trop dur. » « ici tu pourras faire la maitresse, mais une maitresse qui punit pas ».

J’appréhende quelque chose tout de même. Malgré tout je ne suis pas suffisamment armée je crois (je me surprendrai moi même j’en suis sûre) pour affronter tous les échanges qui m’attendent avec les autres, les voisins, les proches, etc. Ceux qui ne comprendront pas et ceux qui jugeront notre choix comme insensé ou même fou.

Vendredi soir je dinais avec des amis et j’ai déjà vu ce regard et ce jugement « mais vous avez pas peur qu’il soit asocial? ». Mais non mes chers gens, non, pas du tout, quand les autres enfants seront restreints à une cour de récré entourés quasi-exclusivement d’enfants (est ce ça la vie, une planète remplie d’enfants?), mes fils auront tout le reste de la planète à explorer!

La semaine d’avant j’entendais mon frère « mais vous êtes fous, vous croyez pouvoir vous substituer à des professionnels de l’enseignement! ». Mais oui mon cher, oui, sans jamais dénigrer le travail dingue des instit’, je crois que l’on peut faire autrement et mieux encore que ce système éducatif clairement défaillant.

IMG_29761

J’ai envie de dire: cela fait plusieurs années que nous étudions le concept de l’IEF et toi qui me juge, depuis combien de temps t’es tu penché sur le sujet? Sinon as tu 6h devant toi pour que l’on puisse réellement discuter de ce vaste sujet?

Je dirais aussi: pourquoi je ne mets pas mes enfants à l’école? mais et toi, pourquoi les y mets tu? Si tu pouvais assurer à tes enfants qu’ils apprendront avec plaisir et seront instruits sans avoir à subir les ravages d’une Ecole compétitive, punitive, parfois traumatique et souvent inefficace, le ferais tu?

Enfin, tout ça n’est pas si important, et je sais comme on peut être dubitatif face à des fonctionnements différents de ceux que l’on connait, c’est effrayant aussi.

J’appréhende une autre chose également, celle-ci liée à moi uniquement. Sortir et m’engager à rencontrer du monde. C’est un véritable défi qui se profile pour moi, pour la socialement handicapée qui me compose. J’ai déjà bien entamé cette aventure avec des contacts, d’autres familles, des activités prévues, en fait, y a plus qu’à se lancer et je sens que ça risque fortement de changer ma vie et celles de mes deux enfants de façon fantastique!

Sans filtre s’il vous plait

C’est cadeau, c’est 100% naturel.

J’avais envie de te montrer du pur jus. Avec mes deux enfants, je me rends compte qu’ils vivent si fort que leur énergie et leur créativité met à mal notre maisonnée. La pauvre, qu’est ce qu’elle prend…

C’est rien, c’est un détail, mais la table de notre cuisine n’est plus jamais vide, jamais jamais jamais…

IMG_27611

Saurais tu identifier chaque objet…