Le 6ème sens des enfants

T’y crois peut être, ça t’est évident ou peut être que tu penses que c’est du flan, moi je fais parti de ceux qui sont convaincus que les enfants ont une certaine magie dans les sensations, une sensibilité épatante qui font d’eux des êtres « supérieurs » dans l’émotionnel.

J’y croyais déjà avant la Globule, et, depuis la Globule, je peux dire que je l’ai maintenant constaté.

La Globule a toujours été « hyper sensible », à capter le moindre sourcil qui tremble, le moindre menton froissé ou penché, et tout un tas d’autres stimuli dont je ne soupçonne absolument pas l’existence et qui me sont passés devant les yeux sans que je ne les vois. Il est capable, comme tous les enfants je dirais, de ressentir ton intérieur avant toi, comme s’il avait accès à une part de ton inconscient alors que toi tu es à la ramasse.

Plus particulièrement avec La Globule, depuis sa naissance, lui si intense, si hyper sensible, je l’ai toujours senti connecté à mes tripes. J’ai parfois l’impression qu’il y a un câble invisible entre son intérieur et le mien, un genre de cordon ombilical émotionnel, qui ne va que dans un sens, de mon intérieur vers le sien et qu’il capte tout.

Alors, je dis que les enfants ressentent un paquet de choses, mais je pense également que ça peut énormément les déstabiliser puisqu’ils ressentent sans pouvoir l’expliquer, ni mettre des mots dessus. Pour eux, il y a « quelque chose » sans pour autant pouvoir toujours définir vraiment de quoi il s’agit.

C’est durant la grossesse de La Granule que j’ai constaté ce sens sur-développé chez mon ainé. J’ai trois anecdotes à ce sujet.

IMG_92541

Première
Moi et mon homme sommes en essais pour bébé numéro deux. C’est le deuxième mois d’essai. Le test de grossesse ne va pas tarder, nous sommes dimanche. Ce jour là, La Globule, 3 ans, passe une journée difficile avec de grosses colères, des pleurs assez forts. C’est étrange puisque ça faisait longtemps qu’il n’en faisait plus autant. Je suis épuisée, la journée m’a lessivée, le soir arrive, je m’assois sur le canapé. La Globule s’approche, la mine toujours basse, les sourcils froncés. Je le prends sur mes genoux, et, face à face, je tente de lui demander « chéri, je vois que ça ne va pas, dis moi avec des mots ce qui te contrarie autant, avec des mots ». Et lui, le regard bas et, gardant le visage froissé, il ne dit pas un mot. Mais, il lève son index et me montre mon ventre. « Et bien, quoi, mon ventre, qu’est ce qu’il y a? ». Il ne dit toujours rien et ne s’arrête pas, il montre et remontre mon ventre. A ce moment là, je suis effrayée, une montée d’adrénaline me prend. J’ai compris. Lui, ne s’arrête pas, il me montre mon ventre et puis ma poitrine, son index devant mes seins. Oui, il avait raison, ma poitrine avait un peu grossi ce jour là. Il insiste, soulève mon t-shirt et attrape la peau de mon ventre entre son pouce et son index. Alors, je le câline puis il va se coucher. Le lendemain matin, je faisais le test qui me montrait une double barre. A partir de ce moment où j’ai pris conscience de cette grossesse, La Globule n’a plus été contrarié et a retrouvé sa bonne humeur. Il fallait que je sache.

Deuxième
Les premières semaines de grossesses défilent et les nausées se sont bien installées. Alors, forcément je me plains et plus la journée passe et plus les nausées sont envahissantes, du coup le soir, en famille je suis au summum de la râlerie. La Globule le voit, l’entend et plus encore le ressent. Lui aussi il a mal au ventre, lui aussi il est malade. « Oui, maman, papa, j’ai envie de vomir, je crois que j’ai un hoquet qui fait vomir ». Tous les soirs il se plaint, il se dit malade, son ventre le gène. Moi et mon homme sommes un peu désemparés, il montre des signes de mal-aise, et pourtant le reste du temps il continue de jouer avec énergie. Je vomis deux ou trois fois, mais le reste du temps je n’ai que des écœurements et nausées. Une nuit, La Globule nous rejoint dans notre lit. Il tourne, se plaint, visiblement ça ne va pas. « Maman, j’ai un hoquet qui vient ». J’ai eu le temps d’aller chercher un récipient et il dégobille tout ce qu’il peut. Les jours passent, il se plaint de son ventre, il vomit une autre fois, pourtant, le reste du temps il a la pêche! Et puis, je pige enfin ce qui se passe, il a mal au ventre comme j’ai moi même mal au ventre… Le temps passe, j’essaie différentes choses pour calmer mes nausées, et puis le premier trimestre se termine, les nausées s’évaporent. Et bien sûr, les maux de ventre de La Globule s’évaporent au même moment.

Troisième
Nous avons gardé le sexe du bébé secret. La plupart du temps les gens se sont donc amusés à tenter de prédire ce qui se cachait là dedans. « Oh, je suis sûre que c’est une fille!! » (oui, sache le, si tu as un garçon, les gens s’attendent à ce que tu aies ensuite une fille, et inversement!), alors à chaque discussion, avec chaque personne, l’échange avec La Globule est le même:
« Et toi La Globule, tu aimerais avoir quoi, un petit frère ou une petite soeur?
-C’est un petit frère
-C’est ce que tu voudrais? mais tu sais on ne choisi pas
(alors pourquoi tu lui poses la question??)
-Non, non, C’EST un garçon ».
Voilà, merci au revoir.

 

Nota Bene: penser à lui demander les prochains numéros gagnants du loto

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le 6ème sens des enfants »

  1. Céline Dehorshors

    Bonjour Cendra ! Cela fait un moment que je veux laisser un commentaire sous ton article.
    Ton intense globule a un sixième sens, sans aucun doute… enfin, peut-être en a-t-il même 7 ou 8 !
    Ma loutre n’est pas sensible de cette façon. Je la crois cependant télépathe avec moi. Quand je me fais une réflexion à son propos, elle agit immédiatement en conséquence. Un jour, mine de rien, elle m’a demandé : « Pourquoi tu n’entends pas ce que je dis dans mon ventre ? » et puis elle m’a affirmé, elle, qu’elle savait ce que je pensais !
    Bises Cendra !

    Aimé par 1 personne

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s