Archives de l’auteur : Cendra

Nouveauté, c’est parti!

Je t’avais parlé, fin 2017, d’un projet que j’avais envie de lancer. Ben voilà, c’est là, c’est lancé, tout fraichement.

J’en ai un peu le doigt qui tremble, tu sais, me rapprocher du monde c’est aussi me faire pâlir de peur, mais l’envie est bien plus forte.

Je voulais aller plus loin (ou plus près selon le point de vue), tout en conservant une part de confort.

Je te présente ma chaîne de podcasts:

Parents en Or-44

 

Si tu veux me suivre sur Youtube: Parents en Or sur Youtube
Si tu veux me suivre sur Soundcloud: Parents en Or sur SoundCloud

Pourquoi ce format:
– Il me permet de garder encore mon intimité, mon « anonymat » rien que pour moi tout en donnant un peu plus de moi.
– Il me permet de te parler avec autant d’aisance et d’authenticité que je le ferais si je n’avais pas d’anxiété sociale
– Il me permet de me rapprocher de toi, mon compère humain, que j’aime tant.
– Et, je trouve cela hyper sympa de pouvoir écouter tout en vacant à d’autres occupations, durant la lessive, ton footing, ou quelqu’autre moment de ta journée sans avoir à rester devant un écran.

Je ne sais pas encore à quelle fréquence je posterai, j’ai envie d’être assidue, mais j’ai envie également que tout ça ne soit pas une contrainte (je n’ai que, très rarement, des moments où je suis seule pour faire mes podcasts peinard).

On se retrouve là bas si ça te dit.

Publicités

T’as fait quoi aujourd’hui?

T’as fait quoi aujourd’hui?

Mmmmh…
– J’ai trié mes sous vêtements pour désencombrer mon dressing. Je me suis arrêtée parce que la Granule, collé à moi, à trouvé par terre un bouchon de feutre. Il fallait absolument que nous le remettions en place. J’ai continué mon tri, puis la Granule voulait absolument mes bras. On a fait une pause câlin. J’ai repris mon tri, puis la Granule a jeté mes soutiens-gorge dans le couloir, je les ai repris. J’ai fini mon tri au bout de trois quart d’heure.
– J’ai ramassé les magnets du frigos qui étaient au sol.
– J’ai commencé à m’occuper de mon visage. la Granule a voulu se brosser les dents, mais il aime qu’on mette de l’eau d’abord sur sa brosse. On a mis de l’eau, puis j’ai mis de la crème sur ma peau, puis j’ai remis de l’eau sur la brosse, puis j’ai mis de l’aloe vera sur mon visage, puis de l’eau sur la brosse, puis de l’huile d’avocat sur le tour de mes yeux, puis de l’eau sur la brosse à dents. Au bout de 20 minutes, j’avais fini.
– J’ai installé mes fils autour de leur bureau pour faire un peu de dessin. Le but était de dessiner les personnages qui font peur à la Globule pour qu’il puisse ensuite s’amuser à les détruire, faisant ainsi s’envoler – théoriquement- ses peurs du soir. Une feuille chacun, même pour moi, et des feutres à disposition. La Granule a gribouillé 5 secondes sur sa feuille puis a décidé que la mienne était mieux. Pas de soucis. Il a décidé ensuite que c’était mieux de dessiner directement sur le carrelage. Pas de soucis. On est allé chercher un chiffon humide et on a essuyé ensemble. Puis il a décidé que c’était mieux de dessiner sur le bureau. On a fini nos dessins (le mien totalement à l’arrach’, celui d’une sorcière) au bout de 20 minutes environ et la Globule les a détruit en 2 minutes environ.
– Pause repas. Le mot « pause » n’étant pas adéquat. Les enfants ont grignoté deux morceaux puis sont partis s’occuper. La Granule s’occupait en montant sur le canapé et en grimpant jusqu’en haut, là, bien sûr il a demandé nos mains pour s’amuser à le balancer jusqu’au sol. Je me suis levée, puis suis revenue manger, puis me suis relevée, puis suis revenue manger, puis me suis relevée pour donner une pomme à la Globule, puis suis revenue manger.

IMG_75191

– Je me suis mise à la vaisselle. La Granule adore. Je l’ai installé à côté de moi. Je me suis dépêchée de laver ce qui était dangereux ou fragile dans l’évier. Pendant que je lavais le reste, la Granule s’est amusé à transvaser de l’eau d’un récipient à un autre et s’en est mis partout sur lui. Il a râlé en me montrant son body tout trempé. J’ai arrêté la vaisselle pour aller le changer. Il voulait ne plus être mouillé mais il ne voulait pas que je lui enlève le body… dur casse tête. Je l’ai distrait avec son livre chouchou du moment, tout en changeant ses vêtements. Je suis repartie finir la vaisselle.
– L’après midi je devais préparer une activité pour la Globule. Pour ça il me fallait du carton. Je suis allée en chercher au garage, mais la Granule, m’ayant suivi et passant devant la buanderie, a décidé de mettre en route le robot aspirateur. J’ai accouru pour l’arrêter avant qu’il ne se mette a aspirer tout le bazar au sol – encore que, ça pourrait être un moyen efficace de désencombrer et ranger –, je suis retournée au garage et suis revenue avec les cartons et la Granule dans mes bras. Je me suis occupé du carton en dessinant dessus la forme que je souhaitais découper, mais la Granule avait décidé de danser sur le carton. Je lui ai donné un autre carton pour qu’il laisse le mien tranquille. Il a décidé alors d’en faire un tunnel et s’est amusé à passer dedans. Bien sûr, je devais maintenir le carton droit pour qu’il ne s’effondre pas. Après avec parcouru le carton en long, en large et en travers, la Granule a vu près de moi, un bocal rempli de confettis, bien sûr il fallait absolument qu’il s’amuse avec! Je suis allée chercher un gros récipient pour qu’il le vide à l’intérieur et non pas sur le carrelage. Les confettis ont fini au sol bien entendu. J’ai ramassé avec lui, il a vidé, j’ai ramassé, il a vidé, j’ai rama… Puis, au bout de 30 minutes j’ai pu terminé la première étape de l’activité de la Globule.
– J’ai ramassé les magnets du frigo qui étaient au sol.
– J’ai joué à un jeu de rôles avec la Globule, il était Mario et moi j’étais Luigi. Pendant ce temps, la Granule s’amusait à pousser la poussette qui trainait dans le salon, je l’ai arrêté voyant un danger immédiat. Il a râlé bien sûr, puis a décidé de grimper sur sa petite chaise. J’ai repris le jeu de rôles, un oeil à moitié sur la Granule qui jouait à l’escaladeur. J’ai alterné jeu de rôles avec mon 5 ans et assistante sécurité avec mon 18 mois.
– Je suis allée trier et désencombrer l’étagère du bas qui est dans le couloir. La Granule, ravi d’y retrouver des jouets oubliés, a pris son Filou et m’a demandé de l’allumer. Je l’ai allumé, la Granule a rit. J’ai repris mon tri. Filou a dysfonctionné, il répétait sans arrêt « Je suis un ch, je suis un ch, je suis un ch », la Granule a râlé et m’a tendu son chien bégayeur. Je l’ai éteins puis l’ai rallumé, priant pour que cela suffise. Filou a repris sa phrase, La Granule a repris son sourire et j’ai repris mon tri. Filou a repris son bégaiement, et après avoir passé un moment a tenter de le guérir, la Granule s’est lassé, a découvert la boîte de grosses perles en bois et la vidée à mes pieds. Pas grave, j’ai continué mon tri. La Granule a découvert un livre qu’il n’avait pas vu depuis longtemps et m’a demandé de le lui lire. Je me suis assise par terre au milieu des grosses perles et du bazar a trier et on a lu tous les deux ce livre. J’ai repris et terminé à la va vite mon rangement au bout de 50 minutes.
– Je suis allée plier le linge qui avait séché. La Granule m’a rejoint et a voulu qu’on lise un livre. J’ai laissé mon linge pour lire un livre, c’est bien plus important, sisi! J’ai continué mon pliage, puis la Granule a voulu jouer à cache cache derrière les rideaux. J’ai joué avec lui puis ai repris mon pliage. La Globule m’a appelé, il avait besoin de moi pour s’essuyer les fesses. Je suis allée l’aider, la Granule nous a rejoint, j’ai essuyé la Globule puis les toilettes, puis la Granule a voulu absolument mettre ses chaussons. Je les lui ai mis. La Globule a voulu une pomme et a eu besoin de moi pour lui enlever les pépins. J’ai réfléchis. Je ne savais plus ce que je faisais avant tout ça. Ah oui, je suis retournée vers mon linge. 1h s’est écoulée entre le début et la fin du pliage.
– J’ai ramassé les magnets du frigo et les ai balancés à la poubelle qui étaient au sol.

C’est le soir, 19h05, je vais bientôt aller au yoga.
Pour écrire ce pavé, je l’ai fait en plusieurs fois. Il a fallu que j’aille danser avec la Granule, puis faire attention à lui puisqu’il a grimpé sur le canapé pour me rejoindre et s’est mis a courir dessus. Puis il a voulu prendre le sein pendant que j’écrivais avec une main. J’ai terminé ce texte avec les cuisses humides -tiens, sa couche a débordé – de la Granule sur mon visage.

Ma journée? J’ai empêché mes enfants de finir à l’hôpital une bonne dizaine de fois, empêché mes enfants de se sentir délaissés, maintenu la maison pour qu’elle ne ressemble pas a une scène de cambriolage et permis a mes enfants de s’amuser, apprendre, progresser et explorer.
Tout ça m’a demandé des efforts non mesurables, non visibles probablement. Les résultats également ne sont pas visibles, puisque la maison est restée comme elle était le matin et mes enfants n’ont pas changé de façon visible depuis leur réveil.
Je suis épuisée par la sur-vigilance et la sur-sollicitation permanentes. Mais, je sais pourquoi je suis épuisée. Je suis heureuse d’être présente et de faire tout ce que je fais. Mais bon dieu, si tu as réussi à lire ce gros pavé avec tes enfants pas loin, sans qu’un d’eux ne t’interromps, c’est plutôt sympa, savoure.

Nouveauté(s) pour 2018

Ca tombe bien, on arrive à la fin d’une année, du coup ça me permet de faire genre « héhé, une nouvelle année arrive, et qui dit nouvelle année, dit nouveautés! ».

En fait c’est un total hasard, mais voilà, je me laisse quelques jours encore, jusqu’à la fin de l’année, avant de lancer une nouvelle idée en lien avec le blog (en vrai, c’est plutôt en lien avec moi mais le blog étant en lien avec moi, il est lui même en lien avec mon nouveau projet, logique).

Donc, ahum, oui début 2018, j’aimerais lancer un nouveau « truc » « projet » « idée » (franchement je vois pas comment nommer ça). Je t’en dis pas plus pour le moment (instant marketing du tonnerre), simplement que cette nouveauté apportera un peu plus encore de moi, un petit rapprochement, disons que tu auras de moi quelque chose de plus (j’avoue que dit comme ça, c’est un peu louche, mais tu verras, y a rien de tendancieux).

IMG_750811.jpg

En attendant, t’as pas besoin de moi pour voir qu’on patauge dans la sauce des fêtes de fin d’année (ça dégouline de partout sur les réseaux), donc je me contente de te souhaiter de douces et chaudes fêtes de fin d’année! Dis des Je t’aime aux gens que tu aimes, pose ta main sur un endroit de leur corps (l’endroit que tu estimeras adéquat), et fais toi du bien.

Bises de Cendra.