Archives du mot-clé inconvénients

Les couches lavables: oui mais c’est pas du nougat

J’ai deux enfants et deux fessiers à m’occuper, enfin, j’ai eu deux fessiers à m’occuper l’un après l’autre pour être plus claire puisque mon ainé est sans couche depuis un bail. Mais, déjà, depuis lui, j’ai « étudié » le concept du lavable et, pour lui, je n’avais pas choisi ce camp. Mais là pour le second, je me suis lancée. Y avait juste un truc, il ne fallait pas que ça devienne un projet trop compliqué.

Après avoir lu un bon paquet d’articles sur ce sujet, avec un tas de comparaisons (je crois pas avoir fait autant de tableaux comparatifs pour ma bagnole!), j’ai acheté UNE couche lavable. C’était la marque que je voulais tester en TE2 et elle était en promo. Une fois reçue, j’ai rangé la couche et j’ai attendu que mon bébé arrive pour la tester.

Mon fils est né et à un moment donné j’ai donc ressorti la couche. Le test a été renouvelé plusieurs fois et ça roulait, c’était faisable, ça fuyait pas, ça n’abîmait pas les fesses de mon bébé, alors bon, j’ai validé l’idée. Il fallait maintenant passer aux choses sérieuses et acheter un lot.

J’ai refait des comparaisons, relu des articles et je suis donc restée sur la marque de mon essai, mais je suis partie sur des TE1 étant donné que je lisais de meilleurs avis et que ma sage femme utilisait justement cette marque en TE1 depuis un bon moment et qu’elle m’en avait fait un joli tableau. Une vente privée, des prix du tonnerre, quelques clics, c’était payé et bientôt chez moi.

On était paré, les accessoires étaient achetés (savon détachant, poubelle à couches sales, filets anti-caca, etc), on avait hâte de se lancer. Une fois reçues, j’ai fait plusieurs lavages des couches et des boosters et puis c’était parti.

On était enchanté, les fesses de bébé aussi. Les tâches ménagères c’est chiant mais m’occuper du linge m’a toujours plu, alors j’étais contente de faire mes lessives de couches lavables.

IMG_12271

Pourtant, et bien, rapidement les inconvénients (auxquels on s’attendait un peu), sont devenus un peu pénibles. Face à la facilité et rapidité d’utilisation des couches jetables, les inconvénients du lavable ont pris du poids. Je t’avoue que certains jours, au moment de changer la couche de la Granule, j’ai ma main qui manque de déraper vers le tas de couches jetables qui me fait de l’oeil, mais je me retiens.

C’est quand même vachement (plus) contraignant les lavables, sachez le. Je dis ça parce que de toutes mes lectures sur le net, je n’ai lu que des éloges sur le lavable, les contraintes me paraissaient si riquiqui. Pourtant, dans le concret, c’est pas mal chiant. Le plus pénible selon moi? le caca. Mon fils est encore un grand fan de lait, donc tu imagines que ses cacas s’étalent bien partout dans la couche. Le filet de protection ne suffit jamais. Alors, il faut passer un certain temps avec la couche sous le jet d’eau du lavabo, ça en met partout, ça utilise pas mal d’eau, ensuite on savonne avant d’y mettre dans la poubelle à couches sales. C’est chiant. Au début, j’ai tenté de me battre contre les tâches sur les couches, du savon, du prélavage, du relavage, maintenant j’ai laissé tomber. La plupart de mes couches sont encore bien blanches, mais beaucoup de boosters sont gris/oranges.

 

Inconvénients du lavable:

Il faut du matos: on croit pas comme ça, mais il ne faut pas juste des couches, il faut (bien sûr) des boosters, des filets de protection, du savon détachant, un seau ou une poubelle pour les couches sales, des paniers ou emplacements pour stocker les couches propres, et peut être d’autres choses auxquelles je ne pense pas.
Il faut de la place: il a fallu repenser les rangements de la chambre, ce n’est pas grand chose mais du coup une vingtaine de couches ça prend de la place!
Entretien contraignant (caca, prélavages, lavages, etc): ça c’est le plus chiant du concept. Après un caca, tu dois jeter le filet avec le caca dedans, rincer à l’eau froide la couche pour enlever le caca résiduel (chez moi il est assez conséquent…), savonner doucement, puis mettre le tout dans le seau à couches.
Avant de faire un lavage, je lance parfois un cycle de rinçage lorsque beaucoup de couches ont été salies par du caca (tout ça pour éviter d’encrasser le lave linge et le reste du linge avec des miettes de caca. Je te dis tout net, il nous arrive encore d’avoir des miettes de caca « propre » sur notre linge tout propre…)
Odeur forte d’urine: les couches lavables cachent évidemment beaucoup moins les odeurs que les couches jetables, c’est normal puisqu’elles ne sont pas bourrées de produits chimiques anti-odeur. Du coup ça sent fort l’urine quand bébé a vidé sa vessie!
Ca utilise plus d’eau quand même: entre les cycles de rinçage avant lavage, les machines qu’il faut faire un peu plus souvent que d’habitude et toute l’eau qu’on utilise pour retirer le caca des couches, ça fait, je crois, quand même un peu plus d’eau utilisé dans la maison, et on l’a constaté sur nos factures.
Ca n’absorbe pas autant: avec les jetables, je n’ai pas besoin de changer mon fils avant 4h d’utilisation, voire plus. Là, avec les lavables (avec les gros boosters), ça ne tient pas plus de 3h.
Ca fait des grosses fesses (attention aux tailles de vêtements). Le fait que ça fasse un gros popotin, en soi, ne me dérange pas, mais j’ai eu le soucis des bodys. Certains bodys qui lui vont avec des couches jetables, ne lui vont plus avec les lavables, je dois donc faire attention aux prochaines tailles que j’achèterai.

Avantages du lavable:

C’est écolo: quand même, même si on utilise plus d’eau, clairement nos poubelles ont trèèèèès fortement diminuées. C’est ultra gratifiant j’avoue.
C’est écono: on dépense quasiment plus rien pour le change de bébé. C’est simple, en 6 mois, on a amorti nos dépenses.
C’est sain pour bébé: pas de produits chimiques inconnus en contact permanent avec le fessier de bébé. Nous avons opté pour des couches et boosters en 100% bambou, donc il n’a que du bambou en contact avec sa peau. C’est carrément rassurant.
C’est plutôt joli: encore que nos modèles sont assez simples, mais tout de même, c’est chou, c’est doux, c’est mille fois plus joli que les jetables.

Inconvénients du jetable:

Ca pollue: les explications sont superflues, entre la fabrication et les poubelles, ça fait un paquet de plastoc qu’on fait bouffer à la planète.
C’est cher: 9.40€ pour 32 couches. Voilà précisément ce qu’on dépense en jetable. On utilisait un paquet par semaine.
C’est bourré de produits chimiques: il y a des dérivés de pétroles et autres saloperies dans les couches dont on ne connait même pas la composition.
C’est l’argument qui m’a fait passer au lavable, parce que les couches sont en contact permanent avec la peau de nos bébés, et ça durant plusieurs années. c’est dire comme l’impact des produits chimiques a bien le temps de s’installer dans les cellules et l’ADN des petits.

Avantages du jetable:

Rapidité d’utilisation: tu prends, tu mets, t’enlèves, tu jettes. Tu peux pas faire plus simple.
Forte absorption: absorption du tonnerre, plus de 4h sans avoir de fuites et toute une nuit sans problème également.
Couches fines: c’est tellement fin ces trucs, c’est vrai que c’est pas mal sympa d’avoir des couches « discrètes ».

IMG_12361

Alors, clairement les inconvénients du jetable ont fait l’essentiel de notre choix, le reste n’a pas vraiment pesé dans la balance. Je te parle ici beaucoup des inconvénients du lavable parce que clairement ce n’est pas super pratique comme concept surtout pour nous, ultra civilisés qui sommes habitués à la facilité du jetable. Mais, tout ça n’est rien en comparaison des bénéfices de ces couches qui sont tellement plus saines pour bébé.

Je sais également que j’aurais pu tester différents modèles de couches lavables pour trouver peut être celui qui nous conviendrait le mieux en portant le moins d’inconvénients possibles, mais il n’était pas question que j’achète quinze modèles différents pour me retrouver avec treize modèles qui ne conviennent pas et qui encombreront les placards après avoir vidé mon porte monnaie.

Nous avons 17 couches lavables et il faut faire des lessives tous les deux jours si on ne veut pas en manquer.  C’est de toute manière déjà la fréquence que nous avions pour les vêtements de toute la famille.

Niveau durée de vie des couches, je ne sais pas encore. Cela fait 6 mois qu’on en utilise et mes couches et boosters vont bien sauf une couche qui est abîmée mais je ne sais pas ce qui lui est arrivé à celle là…

Nous achetons encore du jetable pour la nuit et pour les longues sorties. Ce qui est sûr c’est qu’actuellement le budget couche est incomparable avec celui d’avant.

Avant: environ 9.40€/semaine. Sur un an: 489€
Maintenant: 170 euros + 9€/2 mois. Sur un an: 214€

En 6 mois, l’investissement de départ est amorti. Je précise que le modèle de couches lavables que l’on a choisi est un des moins cher, on trouve souvent des couches à 20€ l’unité soit le double du prix des nôtres.

Tu le vois le sourire sur mon banquier?