Archives du mot-clé bain

2 mois sans bain, de la négligence?

Je voulais partager ça, parce que, peut être comme toi, je suis maman, que j’ai un beau pactole d’inquiétudes dans ma tête et que c’est toujours bon de pouvoir en délester quelques unes.

Si tu t’inquiètes quand ton enfant ne veut pas prendre son bain, que tu estimes que c’est important, que c’est une question de santé, que ça t’inquiète et que tu préfères insister pour que ton enfant se lave parce que tu as peur des risques, tu peux continuer à lire. Si tu t’en cognes, si pour toi « c’est comme ça et puis c’est tout, ils se lavent, parce que point. » Tu peux fermer cette page, probablement que ça ne t’intéressera pas, j’te souhaite une bonne journée.

Mon fils a 2 ans. Il a, comme tout être humain des envies, des besoins sur des choix qui l’environnent. Des choix qui le concernent. Moi, le parent, je suis là pour assurer un environnement sans danger (pour sa santé, pour son intégrité et pour celles de ceux qui côtoient mon enfant). Jusque là, c’est basique. Je suis pas là pour choisir la couleur de ses chaussettes juste parce que MOI je préfère cette couleur. C’est pas moi qui les portent.

Partant de là, je me demande souvent où se situe la frontière entre « laisser mon enfant choisir et lui laisser son libre arbitre » et « là, le risque pour sa santé est trop grand, je dois intervenir ». Pas facile ça, savoir quand c’est justifié d’intervenir et quand ça ne l’est pas.

Alors parlons bain, hygiène du corps et des cheveux. J’ai moi même l’idée personnelle, depuis déjà un bail, qu’on se lave trop. Trop fort et trop souvent. On décape et on ne laisse pas le temps au corps de reconstituer ce qu’on a décapé que, déjà, on redécape. Je n’ai jamais oser avouer jusqu’à maintenant, que; depuis des années, je ne me lave pas du tout tous les jours. Probablement parce que je transpire peu et que je ne me roule pas dans l’herbe tous les jours. Ca doit aider.

Se laver enlève le sébum de la peau et du cuir chevelu et enlève également les bactéries qui sont des barrières naturelles sur notre peau. La peau prend ça pour une agression et va tenter de recréer de plus belle du sébum (qui peut être excessif du coup et provoquer cheveux gras, boutons, etc). Plus encore, en enlevant la flore bactérienne naturelle, on crée un déséquilibre propice au développement de bactéries qui profitent de l’espace pour faire bobo. Et bien sûr, se laver, rend la peau plus sèche puisqu’elle n’a plus son sébum protecteur et peut donc développer plus facilement des plaques, des rougeurs, de l’eczéma, du psoriasis, etc. Je ne suis pas pour laisser les odeurs naturelles reprendre leurs droits non plus, même si je comprends carrément cette idée. J’ai le nez sensible, et j’aime les douces odeurs, subtiles, légères mais agréables. Donc, voilà.

bain

Mon fils de 2 ans passe donc par des moments où, tout simplement, il n’est pas d’accord avec ce qu’on lui demande. Notamment pour se laver. Il a longuement adoré les bains et les douches, au point de m’accompagner sous la douche, puis de rejoindre son frère dans le bain, et d’y rester une plombe. Des bains, des douches presque plusieurs fois par jour!

Puis, début septembre il a refusé d’entrer dans le bain et tout doucement il a refusé de se laver tout court, pas de bain, ni avec le frangin, pas de douche, ni même avec maman, rien, nada, pas question.
Au début, on laisse passer une journée, puis deux, puis cinq, sans aucun soucis puisque j’adhère tout à fait à l’idée qu’on peut très bien vivre sans se laver durant un paquet de jours. On se dit qu’il retournera bien au bain un de ces 4. Les jours s’enchaînent encore, et logiquement on commence à se poser des questions (l’article ici n’est pas pour expliquer l’origine de son refus de se laver) sur les risques pour sa santé et la notre. C’est là que s’enclenche la balance mentale qu’on a tous dans nos têtes. On pèse et on compare: risques AVERES pour sa santé qui nous pousseraient à trouver un moyen pour qu’il se laver VS laisser couler pour respecter son intégrité.
Y a t il réellement des risques à ne pas se laver? Est ce grave?

-Mon fils n’est pas pubère, il n’est pas bourré d’hormones qui le feraient transpirer/sentir
-La peau et les cheveux fonctionnent très bien si on leur fout la paix
-Les risques pour la santé sont microscopiques
-Les désagréments qui pourraient en découler (noeuds dans les cheveux, tâches sur la peau, etc), sont dérisoires et n’ont aucune incidence, encore ici, pour sa santé et la notre
– Contraindre mon fils, ou le manipuler pour qu’il aille se baigner me donne la nausée et est contre mes valeurs et contre ce que je prône
– Laisser quelques saletés sur la peau ne présentent aucun risque sur peau saine et les saletés ne concernent jamais le corps entier

Alors, je vais te dire, on a pas réfléchi longtemps, on a laissé pisser.
Ca n’a pas été difficile, j’ai dégagé ça de ma charge mentale, et sur ce sujet, du coup, j’étais légère, mais légère!

Régulièrement, on lui proposait d’aller se laver, il refusait, et on acceptait son refus. Il nous demandait de lui laver les endroits lorsque des trucs venaient le salir (yaourt, peinture, sauce tomate), et il était tout à fait d’accord pour qu’on lui nettoie le siège avec un gant par exemple, lorsqu’il faisait ses selles et ses urines.

2 mois exactement. Pas un seul bain, pas une seule douche. Pas de bêbêtes à l’horizon, et non, aucun truc cracra. Pas de soucis de peau (au contraire!). Le seul truc? il avait un noeud dans ses cheveux. C’est tout j’te dis.

Et un jour, début novembre, après qu’il ait fait caca, je lui propose « tu veux aller te laver dans un bain? » « d’accord maman ».

Fini. Période passée, sans cri, sans accros, sans l’emmerder, sans le contraindre et sans risque pour sa santé. Et s’il refuse à nouveau un bain, on continue comme ça, on accepte son refus et on se fout la paix.

La négligence n’est pas toujours là où on le croit. La négligence aurait été de lui laisser des plaies sales, inflammées, qui s’infecteraient. Le laxisme aurait été de ne même pas s’occuper de son corps, de ne même pas remarquer si l’enfant avait des plaies à garder propres, de ne pas surveiller son corps et sa santé.

Les croyances culturelles ont un poids considérables. En France on pense qu’il faut se laver très souvent, or, notre peau et nos cheveux se portent très bien si on arrête de les décaper.

Je voulais partager ça, comme je l’écrivais au tout début, parce que, bon dieu, que c’est bon quand on peut se décharger un peu l’esprit de certaines inquiétudes non fondées.

Je te mets un article qui parle d’hygiène : ICI

 

 

Publicités