Faire voler les rideaux

J’adore ces moments de fun, quand mes enfants s’éclatent avec peu de choses dans un esprit de totale liberté (en gardant un contexte de sécurité évidemment). Je sais que ça n’amuse pas tous les parents. On nous fait parfois la remarque « mais tu les laisse jouer avec ça? » « attention, il grimpe sur ton canapé! » « elle en profite ici parce qu’elle sait qu’elle n’a pas le droit à la maison ».

IMG_43981.jpg

Nous laissons nos enfants faire les singes sur notre canapé. Nous les laissons jouer dans l’évier de la cuisine. Ils peuvent patauger dans les flaques de boues dehors. Nous laissons les matelas pliables des invités à disposition des enfants pour qu’ils s’en servent comme matelas de motricité. Ils ont le droit de sauter sur notre lit. Ils peuvent prendre les draps et faire une cabane avec l’étendoir. Ils peuvent faire des bulles dans la maison ou lancer des confettis. Ils peuvent amener leurs jouets dans le salon. Ils peuvent dérouler une pelote de laine toute entière. Nous les laissons déplacer toutes nos chaises de cuisine partout dans la maison pour qu’ils s’amusent à passer de l’une à l’autre. Ils peuvent mettre au sol tous nos oreillers et couettes pour faire une « montagne de moelleux ». Ils ont le droit de démolir nos tas de livres pour les éparpiller partout. Ils peuvent jouer derrière les rideaux et les faire voler comme s’ils étaient en plein ouragan.

Ca met un sacré bazar qu’il faut ranger ensuite, c’est pas de la tarte. Je comprends aussi tellement les parents qui n’aiment pas ça, qui souhaitent que l’enfant ne dérange que sa zone personnelle sans tâcher le canapé ou les rideaux, sans risquer de casser les lattes du lit ou faire tomber la tringle des rideaux et j’avoue que parfois, j’ai hâte de retrouver mon décor d’adulte, net et rangé. Mais voilà:
S‘ils ne le font pas maintenant, s’ils n’ont pas droit à cette folie, quand le feront ils? Quand ils seront adultes?

J’adore, alors être spectatrice. Je me mets dans un coin, mon appareil photo dans les mains, j’ouvre grand mes yeux et mon sourire et je savoure. Je les regarde faire les fous, danser, chanter, grimper. Je ne vois pas le désordre, je ne voix qu’eux et leur folle gaieté.

Que c’est terne un adulte. Son aigreur le rend si malheureux. Je veux des enfants joyeux, fous, sans bride. Je veux qu’ils adorent la vie et que ça brille tout le temps dans leurs yeux. Et j’aimerais, sans déconner, qu’ils gardent ça le plus longtemps possible, pour, pourquoi pas, garder cette ferveur une fois adulte.

Je nous vois dans les rues, nous sommes la famille qui fait du bruit, celle où le père n’hésite pas à faire le guignol pour faire marrer ses enfants, même en pleine rue et même s’il faut grimper sur une fontaine pour ça. Je suis la maman qui fait la course avec son fils pour arriver la première au lampadaire et qui crie comme un singe pour entendre le rire de son fils qui lui répond.

J’aime cette idée, bouffer la vie, s’en mettre plein la bouche et pisser de rire tellement on en a partout. Je crois que j’aime le rire plus que tout, c’est un plaisir d’une intensité incroyable. Couple ça à l’émerveillement et je crois que l’on atteint le bonheur ou pas loin. « Mamaaaaaaaan, regarde l’arc en cieeeeeeeeeel!!!!!! Ouaaaahh!! » « Hé, maman maman, regarde, j’arrive à grimper sur trois coussins, je vais bientôt toucher le plafond!!!! ».

IMG_42081

Les enfants ont besoin d’exprimer leur énergie dingue, faire le poirier, rouler, grimper, crier, lancer, je suis convaincue qu’il faut répondre à ce besoin primordial. Un enfant ne peut pas rester longtemps calme et immobile sans que cela ne lui demande beaucoup d’énergie pour se contenir de façon néfaste pour l’organisme. Je ne veux pas que leur maison soit un lieu avec des interdits superflus. Quand ils sont chez eux je veux qu’ils se sentent libres d’être to-ta-le-ment eux même et qu’ils puissent ici répondre à leurs besoins d’enfants.

Voilà ce que je me suis dis il y a maintenant très longtemps:
Qu’est ce qui est le plus important pour toi, profondément important: une maison avec des barrières invisibles partout pour garder un maximum de vases et de beaux tissus bien rangés, ou voir tes enfants s’épanouir en leur laissant la liberté dont ils ont tant besoin pour apprendre et pour aimer la vie follement?

C’est beau la ferveur enfantine, ne la canalisons pas, ne la bridons pas, c’est si précieux. J’aime leur offrir de la liberté, suffisamment d’espace pour que leur joie ne se sente pas à l’étroit. J’ouvre grand mon cocon, j’ouvre très grand mes yeux et je laisse s’exprimer leur corps, leur créativité, leur folie.

La folie est salvatrice, la joie farfelue est peut être la plus agréable façon de traverser la vie.
« Pour les fous, c’est les autres qui sont fous ».

 

6 réflexions au sujet de « Faire voler les rideaux »

  1. Au presque parfait

    Très beau texte qui nous rappelle que la vie passe si vite, qu’il faut profiter de l’enfance avant qu’elle… murisse! Ici je laisse aussi des marges de liberté importantes question détournement d’objet. Mais après je demande que ce soit rangé. Parce qu’on se sent tous mieux dans une maison un minimum rangée! Même eux jouent mieux!

    Aimé par 1 personne

    Répondre
  2. coralie6doigts

    J’admire, réellement ! Quelle force de bien avoir ses priorités à l’esprit !
    Chez nous, pas de problème pour marcher sur le canapé et retourner les coussins. En revanche, ce qui implique du rangement derrière peut me poser de problème si j’appréhende l’énergie à dépenser pour retrouver un endroit serein..
    Quand je fais le zouave dans la rue en revanche, pas de problème !!

    Aimé par 1 personne

    Répondre
  3. zita home

    En effet la vie est courte et on ne reste pas enfant bien longtemps alors oui j’adore regarder ma fille s’éclater dans sa vie. (Mais elle a aussi intégré que lorsqu’elle dérange, elle sait qu’il faudra ranger.)

    J'aime

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s