Ma chair et ma peau

C’est un peu étrange comme titre, surtout pour parler d’amour.

C’est si différent, et pourtant tout aussi fort. Mes garçons sont uniques, ma relation à chacun est également unique. Avant l’arrivée de la Granule, j’imaginais qu’avec lui ce serait, à peu de choses près, comme avec la Globule. Ben ouais, c’était mon seul enfant, ma seule expérience, ma seule référence. Mais, la Granule est né et tout est parti comme sous un coup de vent. Ca n’avait clairement rien à voir et c’est pourtant tout aussi fort.

jos2

La Globule, mon fils ainé, ma chair.

La relation avec la Globule a très très rapidement été sanguine, passionnée, fusionnelle. Je saurais pas comment l’expliquer, je ressens mon amour dans mes tripes, mes entrailles, il est lié à moi de façon profonde et parfois douloureuse. J’ai été collée à lui de façon assez puissante, je me souviens encore de la difficulté que j’avais de le laisser dans les bras de quelqu’un d’autre, c’était mon bébé, ma chair, personne d’autre que moi ne pouvait le comprendre. C’est lui qui m’a faite mère, clairement il m’a révolutionné de l’intérieur, comme s’il y avait mis un tel bazar que j’avais du y faire de l’ordre. Il a dézingué mes neurones, bousillé mes principes, trituré mes tripes. Il m’a changé en profondeur. Sans lui, je n’aurais pas fait un aussi grand chemin, je serais encore bien loin derrière, totalement à la ramasse. Il est mon sang, ma chair, ma fureur, mes globules rouges.

 

zac

La Granule, mon fils cadet, ma peau.

C’est incroyable ce qui c’est passé avec lui. Je ne m’y attendais tellement pas. J’ai passé ma grossesse à avoir peur de revivre les angoisses et le stress que je ressentais constamment avec mon ainé. Et, dès la naissance de la Granule, j’ai ressenti une vague de calme, comme un grand souffle chaud sur mon visage. Avec lui, c’est dingue comme je me sens sereine et tranquille. Je me sens dans l’instant, j’arrive à savourer chaque petit moment avec lui, sans être inquiète pour la suite. Je sais également que tout ça est du en grande partie à son grand frère et au travail qu’il a provoqué dans ma chair. Grâce à mon ainé j’ai su appréhender ce deuxième rôle de mère avec bien plus de confiance et d’assurance. La Granule me donne ce dont j’avais tant besoin: vivre cette expérience de maternité dans une totale assurance en étant convaincue et bien dans mes bottes. Avec lui, le maternage est toujours très collé, mais sans difficultés, j’arrive à le laisser dans les bras des autres sans angoisses. Il est ma peau, d’un grain doux et velouté (ma peau est douce et veloutée, je t’assure), il est apaisant, il est ma granule d’homéo.

C’est tellement différent oui! Mais chacun m’est vital, sans chair on ne vit pas, et sans peau, j’te fait pas un dessin, t’as compris l’idée.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s