Il dit très bien « non merci »

Je te le dis tout net, aujourd’hui c’est un article où je râle un peu et où je parle pas très bien (c’est vrai, je « parle » dans mes articles, je suis sûre que tu entends ma voix quand tu me lis), parce que ben, en vrai, je suis souvent comme ça, je parle mal et je râle et je me plains.

Il y a deux semaines à peu près, après ma longue journée de boulot, je saute dans ma voiture, et, quelques dérapages plus tard, je me gare de traviole pour courir récupérer mon fils à l’école. C’est bizarre comme attitude, j’ai ce besoin de me magner pour récupérer mon fils au plus vite, qu’il reste le moins de minutes possibles à l’école. C’est con, je suis d’accord, c’est carrément une transposition faut être honnête, parce qu’en plus la Globule il a l’air de plutôt bien aimé être à l’école, il n’y a que la cantine a priori qu’il ne peut pas trop piffrer.

Après cette formidable préface, j’en arrive presque au noyau du sujet. Je récupère donc la Globule en salle de garderie. J’entre, essoufflée, je le trouve sur les genoux de l’asem calmement en train d’observer je ne sais quelle activité, j’ai pas capté sur le coup, je m’en tapais complet. La Globule se jette littéralement dans mes bras, on se serre, j’te jure, comme si on s’était pas vu depuis 3 mois. Chaque jour c’est pareil.
Je demande à l’asem comment s’est passée sa journée « très bien oui oui, bien mieux maintenant ». Et la cantine? « oh ça a été, il a juste un peu pleuré à la fin, mais c’était histoire de »…. Ben oui, madame, parfois les gosses se sentent en joie totale intérieurement mais se disent que ce serait fun de pleurer pour semblant juste « histoire de ». J’insiste et demande s’il a bien eu le droit à son doudou à ce moment là « oui oui, mais dans quelques jours petit à petit on le laissera en classe ». Une bille me remonte un peu dans l’œsophage, « bondieu, ça leur fait quoi de laisser les doudous aux gosses qui chialent?? même à la cantine, c’est pas inflammable merde ». Elle conclue simplement « oh et il dit très bien nonmerci, quand il ne veut pas manger quelque chose ».

Alors, voilà, je n’ai absolument rien contre l’asem, elle est tout à fait agréable, mais tu vois le paragraphe ci-dessus, tu as, en une discussion, l’idée tout-en-un du classique dressage de petit être humain:
-un mini humain, ça pleure pour faire semblant, juste pour faire ch*er, c’est donc hyper vicieux.
-Un mini humain doit apprendre la frustration le plus tôt possible, et doit se défaire de ses attaches pour vivre le plus tôt possible la rudesse de la vie, parce que c’est mieux apparemment d’en ch*er le plus tôt possible.
-Un mini humain doit être poli, obéissant, toujours le plus tôt possible, et dire « non merci ».

p

C’est donc là que se situe la corde sensible, le pilier, les fondations d’un « bon être humain »? Faut savoir dire « non merci » à 3 ans? Sinon, c’est signe que ce sera un adulte égoïste et con?

Doit on juger un enfant sur ses répliques ping pong? Oui, j’appelle ça du ping pong, les conventions sociales françaises imposent d’imprimer profondément dans nos automatismes, et ce, le plus tôt possible (dès les premiers mots?), des répliques mécaniques qu’il faut réciter au poil. On te demande pas de les penser, juste de les réciter.

Et en France on est les champions, « merci, de rien, s’il vous plait, je t’en prie, bonjour, non merci, après vous, avec plaisir, merci quand même, le plaisir est pour moi, enchanté, de même, sisi j’insiste, au revoir, à bientôt, bonne soirée… ».

Avec ça fait ton puzzle, il faut savoir, dès tes premiers mots, utiliser la bonne formule dans le bon contexte, au bon moment, à la bonne vitesse, dans un enchainement optimal. Si l’enfant, je dirais même le bébé dit « merci », « oooOOooh, qu’il est poli ce petit » « Non madame, il a juste intégré l’apprentissage, il s’en tape de votre biscuit », à contrario, un enfant qui sera tellement ravi du biscuit qu’il en oubliera les conventions va faire froncer les sourcils de la dite dame parce qu’il n’aura pas renvoyé la balle alors que l’intention y était!

On ne cherche plus à savoir ce qui est authentique , ce qui est réellement dit avec le coeur, et là je parle surtout pour les enfants. On s’en cogne, on leur demande juste de dire des mots et d’être jugés sur ça, l’intention derrière n’importe peu. C’est pas l’important pourtant « l’intention »?

Alors, bon attention, je suis plutôt fière de l’élégance française qui est due, je pense, justement en partie par la politesse « démesurée » de notre contrée. Mais, ce que je reproche ici c’est de faire passer les conventions avant l’intention, et surtout, d’attendre autant des enfants, si tôt, et qu’ils soient, du coup, majoritairement mal jugés.

Mon fils connait déjà très bien le concept ping pong (ayant lui même une maman très bien dressée sur ce sujet), mais, ayant besoin de temps, il a du mal à dire « bonjour » lorsqu’il arrive à un endroit rempli de monde. « Alooooors, tu me fais un bisou? Et bien tu dis pas bonjour? ». Et je réponds « il fait un bisou s’il le souhaite, et il dira bonjour plus tard« .
Oh, tiens, j’en parle ça des « bisous forcés » sur les enfants? non, il me faudrait quelques paragraphes de plus, ressens simplement ma forte irritation sur ce sujet…

Alors voilà moi je dis, oui bien sûr que les conventions sont importantes, certains diraient même qu’elles nous empêchent de vivre comme des barbares, d’autres diraient qu’on en fait trop (en Espagne on est vu bizarrement si on tient une porte ou si on dit merci au serveur. En Slovaquie on nous trouve bien trop excessif, à faire trop de chichis et on ne nous trouve pas sincères du coup). Tout est donc relatif (je te sors une pensée de fou tu as vu…).
Ces codes sociaux sont fondamentaux, ils ont un rôle important et, quelque soit le groupe il y en a toujours, que ce soit dans les micro groupes (famille, groupe d’amis) tout comme au niveau planétaire, donc on ne peut pas y déroger. Mais, mais… foutons la paix aux mômes! les règles de politesse n’ont rien à voir avec le vrai respect et, surtout un enfant qui ne renvoie pas les réponses attendues ne fera pas un adulte irrespectueux, dieu merci cela se joue ailleurs, carrément ailleurs, dans l’éducation, les valeurs, le respect envers l’enfant lui même et donc le mimétisme. Laissons leur du temps, laissons les grandir et, d’eux même ils rentrerons dans nos codes… ou pas, et ce serait pas plus mal, qui sait.

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Il dit très bien « non merci » »

  1. Céline

    Je suis tout à fait d’accord avec toi pour ta critique du dressage classique du mini-humain. Pourtant, moi je vois une autre idée derrière ce « non merci » beaucoup plus positive, tiens ! Si ton fils dit « non merci », ça veut dire qu’il sait dire « non », n’est-ce pas ? Qu’il est capable de refuser, donc de choisir ! Ok, il dit « non merci » parce qu’il est bien dressé (bravo aux parents !) mais surtout il dit « non » aux adultes et ça, c’est sensas !

    J'aime

    Répondre
  2. Chat-mille

    Tu m’apprends une expression en disant « mots ping-pong », moi je dis « mots polis », faute de mieux. Mais « ping-pong », c’est justement mieux ! J’en parle beaucoup, de ces « mots polis » ou « ping-pong », parce que ce sont les seuls que sait dire ma fille de 18 mois (« coucou » « au revoir » « merci » etc.). Effectivement, ça fait bien en société, mais moi je préférerais qu’elle dise des mots qui ont du sens, plutôt que des mots automatiques !! (j’arrête là mes plaintes de maman « jamais contente » :))

    Sinon, je suis d’accord avec toi. Je trouve complètement stupide de forcer la maturité affective des enfants et de s’extasier sur des choses finalement très secondaires.

    Aimé par 1 personne

    Répondre
    1. Cendra Auteur de l’article

      Merci pour ton com’! L’expression « mots ping pong » est une pure invention de ma tête, et effectivementje trouve qu’elle illustre bien l’idée.
      En tant que parent on se sent « obligé », sous la pression de la société, d’apprendre à nos enfants d’entrer dans les codes. Pour la Globule, il a surtout appris en m’écoutant, parce que je passe mon temps à en dire, du coup, il calque forcément.
      Et je finirais en disant que tu as le droit de te plaindre, partout, tout le temps et surtout ici!!

      J'aime

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s